Journal de Lutte, 3 avril 2018

La bataille de l’opinion

La grève est lancée depuis hier, et au-delà des conséquences sur les transports, c’est principalement la bataille de l’opinion qui est lancée. Les portes-paroles du gouvernement répètent à qui veulent les entendre (et la quasi-totalité des médias leur tend un micro complaisant, quand ce n’est pas pire) la comédie de la bonne foi candide et de la surprise, comme si les préavis de grève étaient arrivés le matin même.

Selon Olivier Dussopt, « l’enjeu est simple, c’est expliquer aux cheminots et aux usagers ce que le gouvernement veut faire », à savoir « sauver et moderniser » la SNCF.

« Il faut convaincre les cheminots », a-t-il dit.1

Le secrétaire d’Etat à la fonction publique parle également « d’une tradition de conflit » – comme si les cheminot-e-s étaient à l’origine de la réforme, alors que c’est bien le gouvernement qui a lancé l’offensive.

Pendant ce temps, la ministre des Transport continue d’aligner les mensonges, sans doute convaincue qu’ils finiront par devenir la vérité:

Sur RMC et BFMTV, la ministre des Transports a défendu la réforme de la SNCF et assure que « les usagers ne comprennent pas les raisons de cette grève ». « Est-ce qu’on va privatiser la SNCF ? La réponse est non »2

En effet, les usager-ère-s comprennent très bien ce qu’il se passe, et d’autre part, il est parfaitement clair que l’intention est de privatiser la SNCF; la même démarche a eu lieu pour GDF, et France Télécom (devenu Orange), où l’État, qui avait juré ses grands dieux qu’il resterait actionnaire a 100%, a fini par devenir minoritaire.

Cette communication tout azimut ne manque pas de couacs révélateurs, comme cette interview de la ministre des Transport, supprimée par le journal « Les Échos » (pourtant très loin d’être un pamphlet gauchiste) pour cause de retouche trop importante par les services de Matignon.3

Une mobilisation importante

Les forts taux de grévistes ont rendu la circulation des trains difficiles et la mobilisation a été très visible. Différentes manifestations ont eu lieu, à Paris notamment, où il y a eu des interpellations, mais les chiffres ne sont pas significatifs.

De nombreuses AG dans les gares, avec beaucoup de participation, et un mouvement populaire qui soutient la grève.

Les éboueurs se sont également mis en grève à Ivry-sur-Seine – un mouvement qu’ils annoncent reconductible; leur statut est menacé, leurs primes pourraient être supprimées, et ils demandent que soit reconnue la pénibilité de leur travail. Ils ont bloqué la circulation des camions, ce qui a donné lieu à l’intervention des forces de l’ordre.

La caisse de soutien aux cheminot-e-s continue d’augmenter, montrant un soutien populaire au-delà des simples déclarations (plus de 120 000 euros ! presque le double de la journée d’hier) et surtout, elle provoque l’intérêt des journalistes, obligés d’évoquer ce support, et, en le diffusant, de lui donner encore plus de visibilité et d’importance. Par exemple, un article de France Info TV :

«Une personne sur trois qui donne de l’argent met un message sur le site de la cagnotte. Ce qui est frappant, c’est que beaucoup émettent l’idée que les cheminots défendent l’ensemble des services publics en France. Comme s’ils étaient le verrou contre la privatisation des services publics.»

Jean-Marc Salmon – le créateur de la cagnotte4

Le hashtag # est toujours en tête des tendances, ce qui ne semble pas avoir beaucoup d’écho pour le moment dans les médias en ligne. Le hashtag inverse, par contre, n’apparaît que faiblement, comme le constate un tweet de @SudRailCentraux :

  1. https://www.challenges.fr/politique/dussopt-releve-une-tradition-de-conflit-a-la-sncf_578145
  2. http://www.leparisien.fr/economie/greve-a-la-sncf-le-gouvernement-tiendra-bon-assure-la-ministre-03-04-2018-7643205.php
  3. http://www.ledauphine.com/france-monde/2018/04/03/trop-reecrite-par-matignon-une-interview-d-elisabeth-borne-annulee
  4. https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/sncf/greve-a-la-sncf/cagnotte-pour-soutenir-les-grevistes-de-la-sncf-c-est-un-raz-de-maree-se-felicite-son-createur_2688008.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *