Journal de Lutte, 5 avril 2018

Le gouvernement commence à infléchir son discours

La grève qui ne sert soit-disant « à rien » commence à porter ses premiers effets. Le journal Le Parisien énumère plusieurs signes qui montrerait le changement de ton du gouvernement face à la détermination des grévistes.1

La main qui semble tendue aux cheminot-e-s par le gouvernement n’est cependant qu’une façade comme le dénonce la CGT, qui parle d’une « rigidification du dialogue ».2 On ne voit pas d’avancées concrètes pouvant mener à d’éventuelles négociations, mais plutôt un entêtement du gouvernement face  à un mouvement qui commence à trouver le soutien dont il a besoin auprès de l’opinion.

Une opinion qui commence à changer

Des sondages3 montrent une inversion des tendances quant au positionnement des Français-es via à vis de cette grève des cheminot-e-s. Comme on l’a souvent remarqué dans l’histoire, c’est la conviction et la détermination de celles et ceux qui portent le mouvement qui modifie les opinions, non pas de leurs adversaires les plus déterminés, mais des masses indécises qui permettent à terme de changer l’issue d’une lutte. Le traitement médiatique étant particulièrement partial, notamment dans la presse et l’audiovisuel à forte audience, cela témoigne de la qualité de travail de fond mené par les cheminot-e-s mobilisé-e-s (par exemple SUD Rail qui défend une « grève de la gratuité »4)pour déconstruire l’argumentation biaisée d’éditorialistes nantis.

Une caisse de support qui atteint et dépasse les 300 000 euros !

Autre signe qui doit certainement influencer le gouvernement dans son calcul, un élan de solidarité « sonnant et trébuchant », cette caisse de solidarité est passé de 40 000 à 300 000 euros en 8 jours ! Difficile de dire à quel point cela pourra aider les cheminots en lutte, mais c’est un symbole très fort. Les deux autres cagnottes, l’une a l’initiative de Sud, l’autre venant du Collectif Rail Insoumis, ont atteint dans le même temps respectivement 24 000 et 16 000 euros.

Une absence présidentielle réfléchie et organisée

Notons l’absence de commentaire du Président de la République – similairement à son attitude lors des autres annonces d’ampleur de réformes impopulaires – lors des deux premiers jours de grève des cheminot-e-s, justifié par l’exécutif comme un simple recentrage des fonctions présidentielles et ministérielles. Une justification qui ne saurait cacher les tentatives d’étouffement du mouvement. En effet, Emmanuel Macron n’est pas avare d’apparitions médiatiques ces derniers jours : il parle du Venezuela et intelligence artificielle, il appelle ses « homologues » américain, Trump, et égyptien, Sissi, fraîchement réélu (pour le féliciter ?). Il va également bientôt présenter le plan du gouvernement de prise en charge de l’autisme lors d’un déplacement en Normandie. Emmanuel Macron s’affaire donc à droite à gauche, comme si la grève ne le dérangeait pas, mais les inquiétudes que laissent transparaître le Premier Ministre et son gouvernement nous montrent l’inverse.

Un mouvement étudiant qui s’amplifie …

Comme en témoigne les différentes cartes des universités mobilisées publiées par différents médias5 6 et organisations7 8, la mobilisation étudiante s’est étendue et continue de s’entendre à de nombreux campus, sans que les médias n’y accordent de l’importance. Blocages et occupations des établissements sont de mise, provoquant la fermeture administrative des certains établissements (décidée par l’administration de ces établissements). Pourtant, ces occupations permettent par exemple l’organisation de formations afin de s’informer sur le projet du gouvernement jusque dans les moindres détails, des activités culturelles variées (projection de films, différents débats sur des thèmes variés, …) ou encore l’organisation d’une université libre. Une fac occupée n’est définitivement pas une fac fermée, contrairement à ce que la communication ciselée des universités bloquées laisse entendre. Le programme de ce jeudi 5 avril à Tolbiac en est la preuve.9

… accompagné de la mobilisation des enseignant-e-s et du personnel, qui soulignent les limites de Parcours Sup

Après les témoignages des profs de lycée constatant l’absurdité de Parcours Sup10 et décidant de mettre des avis favorables à tou-te-s leurs élèves en dénonciation du caractère social de la sélection mise en place par l’exécutif, ce sont désormais les enseignant-e-s et personnels d’université qui rejettent Parcours Sup. Comme à Paris 1 où un appel à la grève du personnel enseignant et administratif a été lancé pour le vendredi 6 avril11. On peut supposer que cette initiative sera suivie dans d’autres établissements compte tenu de la présence croissante du nombre d’enseignant-e-s et de personnels administratifs dans les assemblées générales étudiantes.

Un mouvement de soutien à Gaël Quirante, syndicaliste licencié par la Poste

Au début d’un mouvement social d’ampleur, la décision avait de quoi surprendre, tant elle illustre la déconnexion des gouvernants: contre de multiples avis des ses propres services, c’est-à-dire de l’inspection du Travail, la ministre du Travail trouve le moyen d’accorder à la Poste le licenciement de Gaël Quirante, syndicaliste de SUD; était-il vraiment malin de sa part de jeter de l’huile sur le feu ?

Toujours est-il que la motivation des camarades n’a pas faibli. Une centaine de postier s’est rassemblée et a pénétré le siège de la Poste, à Issy-les-Moulineaux, pour provoquer une entrevue avec le DRH, dont ils occupent le bureau.

La police est sur place en ce moment même et la situation est encore indécise. Vous pouvez suivre le mouvement via le hashtag #.

 

  1. http://www.leparisien.fr/politique/greve-sncf-comme-un-debut-d-inquietude-au-gouvernement-04-04-2018-7646607.php
  2. http://www.europe1.fr/economie/la-cgt-cheminots-denonce-une-rigidification-du-dialogue-cote-gouvernement-3618800
  3. https://elabe.fr/sncf-mobilisation-soutien-opinion/
  4. https://www.lci.fr/societe/sncf-greve-avril-2018-une-greve-de-la-gratuite-a-la-place-de-la-greve-actuelle-pourquoi-ce-n-est-pas-si-simple-2083594.html
  5. https://twitter.com/humanite_fr/status/981440411133775873
  6. http://www.liberation.fr/apps/2018/03/universite-facs-mobilisees/
  7. http://www.sociologuesdusuperieur.org/article/carte-de-france-des-universites-en-lutte
  8. https://twitter.com/Nantes_Revoltee/status/980042429784092672
  9. https://twitter.com/TolbiacLibre/status/981632804676165633/photo/1
  10. https://obs-selection.rogueesr.fr/category/temoignage-prof-de-lycee/
  11. http://www.sauvonsluniversite.fr/spip.php?article8229

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *