Journal de Lutte, 9 avril 2018

Les « difficultés » de Carrefour … sont dues aux actionnaires !

Un article du Canard Enchaîné – introuvable sur internet – du 4 avril détaille la responsabilité de l’actionnaire clé du groupe, un certain … Bernard Arnault, qui aurait poussé le groupe à prendre les décisions les plus absurdes pour encaisser un maximum de dividendes.

La presse n’en a pas fait écho : on n’en trouve mention nulle part. Quand la grande majorité de cette presse appartient plus ou moins à ce même Bernard Arnault et/ou dépend financièrement de la publicité de son groupe de luxe… est-ce surprenant ?

SNCF : la bataille des chiffres

Déjà évoquée dans le Journal de lutte du samedi 7 avril, la question des chiffres à propos de la SNCF souffre d’un grand manque de mise en contexte. Une tribune récemment parue d’un sociologue et d’un politologue tente de remettre un petit peu d’ordre dans la pagaille médiatique à ce sujet, en traitant 3 points fréquemment abordé lors des tentatives de justifications de la réforme du rail :

  • Le transport ferroviaire serait un poids financier pour la collectivité. En effet, il est communément admis que les français-es ne paient directement qu’un quart de leur billet, et que le reste est pris en charge par la collectivité (et donc payé indirectement par le contribuable). Ce chiffre ne sort pas de nulle part, en effet, il concerne les Trains Express Régionaux (TER), qui sont financés à près de 74% par les régions. Cependant, les trains interrégionaux Intercités (ou trains Corail pour les plus nostalgiques) ne le sont qu’à 32%, tandis que les TGV ne le sont pas du tout (ce qui explique leur coût élevé d’ailleurs). Ces chiffres excluent les coûts de construction et d’entretien, mais ceux-ci ne concernent pas l’ouverture à la concurrence, les utiliser serait donc malhonnête de la part des défenseurs de la réforme.
  • Le réseau ferroviaire serait peu performant. Cette affirmation de poids est pourtant contredite par plusieurs études, qui placent très bien le rail français par rapport à ses homologues européens.1 2 D’autre part – et cela rejoint l’argument précédent-, l’investissement public français dans le rail, rapporté au nombre d’habitants, est loin d’être exorbitant par rapport aux voisins européens.
  • Le statut des cheminot-e-s est une tare financière pour la SNCF. Cet argument infondé a largement pris du plomb dans l’aile, mais une dernière cartouche ne lui ferait pas de mal. De l’aveu même de son directeur, le statut en lui-même ne pénalise pas la SNCF. En effet, les premiers chiffres annonçaient un surcoût du travail à la SNCF de 30% à cause de ce statut, mais une étude interne a montré que ce surcoût n’était finalement que de 8%, et représentait 400 millions d’euros. Sa suppression n’est pas demandé par l’Europe comme l’ouverture à la concurrence mais elle est surtout un cadeau aux futurs investisseurs (après l’ouverture à la concurrence, qui elle, est commanditée par l’UE). L’Etat fait tout pour cette ouverture à la concurrence, même s’il faut dénigrer les conditions de travail des travailleur-se-s du rail. En s’attaquant à l’un des derniers bastions du syndicalisme, le gouvernement espère récupérer un trophée à brandir pour continuer de détruire les garanties sociales des français-es, mais les cheminot-e-s ne l’entendent pas de cette oreille.
Un soutien financier qui continue d’augmenter

En quelques jours, la cagnotte de solidarité avec les cheminots a atteint 560 000 euros, pour seulement 16000 donateurs, alors qu’elle venait juste de dépasser 500 000 euros la veille. Les médias n’en parlent que peu mais plus elle sera importante, et moins ils pourront éviter le sujet.

L’assemblée générale de la Gare du Nord (Paris) vote la grève illimitée reconductible

En début d’après-midi, l’AG intersyndicale des cheminots de la Gare du Nord a voté une grève illimitée à partir du 13 avril, reconductible. C’est la plus grande gare d’Europe3, et les cheminots en grève depuis le début du mouvement ont convaincu les autres:

«Ils se moquent de nous, il faut y aller une bonne fois pour toutes. Il faut le plier le Macron»

«Au Bourget et à Austerlitz, ils ont voté le principe d’une grève reconductible tous les jours, il faut qu’on y aille aussi.»

Le passage en SA : mode d’action fétiche du gouvernement

La SNCF est en proie à un passage sous le statut de Société Anonyme. Elle n’est pas la première entreprise publique à être sous la menace d’un tel changement. Avant elle, d’autres entreprises gérées par l’Etat sont passées sous le statut de SA, comme la Française des Jeux, pour qui l’exécutif a de nouveaux projets.4 En effet, le gouvernement souhaite introduire la moitié du capital de la FDJ en bourse. Ses parts de l’entreprise passeraient alors de 72% à 24%. Pourtant, la FDJ constitue une considérable source de revenus pour l’Etat, et rien ne semble justifier cette entrée en bourse. C’est le statut de SA qui permet à l’Etat d’opérer une telle manœuvre. Le schéma est sommes toutes assez classique, Aéroports de Paris semble condamné au même sort, suivant ainsi les privatisations d’Orange (ex-France Télécom) ou de Gaz De France (qui a rapidement fusionné avec Suez, pour donner ENGIE). Comment croire le gouvernement quand il dément toute privatisation alors qu’il applique à la SNCF la même méthode bien rodée, utilisée dans d’autres secteurs, et qui détruit le service public ?

De nouvelles universités bloquées et poursuite de la mobilisation étudiante & universitaire

Ce matin, on pouvait dénombrer de nouveaux établissements bloqués contre la loi ORE : l’Université de Strasbourg, le campus Censier de l’Université Paris 3, l’Université de Nanterre , et l’Université de Rennes 2, qui reprend le chemin du blocus. Les blocages et occupations de Tolbiac (Paris 1), Toulouse, Nancy ou encore Montpellier (non exhaustif) se poursuivent. Le mouvement s’étend à de nouvelles universités, avec toujours plus de participant-e-s en AG, notamment issu-e-s du personnel enseignant ou administratif des établissements. Tou-te-s comptent bien faire entendre leur mécontentement face à la loi ORE : les grèves du personnel, manifestations et blocages d’universités vont durer car le mouvement n’est pas près de s’essouffler, malgré la forte répression.

Forte répression policière ce lundi

Sur la campus de Lille 2, alors qu’un rassemblement contre la loi ORE rassemblaient à la fois étudiant-e-s, lycéen-ne-s, cheminot-e-s et personnel de l’université, la police a gazé les manifestant-e-s alors qu’aucun débordement n’était à signaler (plus d’infos sur @LilleInsurgee). 5 Dans la journée, les forces de l’ordre sont également intervenues à Nanterre où les étudiant-e-s mobilisé-e-s ont dû se réfugier sur le toit (pour suivre les événements à Nanterre, suivez @NTR_VNR sur Twitter). En fin d’après midi, c’est la mobilisation grenobloise qui a subi la répression policière, alors que 2 bâtiments étaient bloqués et 1 bâtiment occupé. Le comité de mobilisation a égalé été expulsé et les étudiant-e-s matraqué-e-s. Dans le même temps, à Paris, ce sont les cheminot-e-s qui ont dû subir la répression des forces de l’ordre lors de leur manifestation. Partout où notre camp social se mobilise, le gouvernement tente de le réduire au silence par la force.

Cette présence permanente et massive des CRS, armés de fusils d’assaut, sur le campus est anxiogène pour les étudiant-e-s. Une telle répression n’est pas digne d’un pouvoir qui se prétend pourtant démocratique, mais bon, ça fait longtemps que l’on a constaté la supercherie.

Grève des médiathèques à Paris-Vallée de la Marne ce week-end

Samedi 7 avril, douze médiathèques sur quatorze étaient fermées6, pour réclamer des postes. La réalité de l’hypocrisie du président Macron, qui parle d’ouvrir les médiathèque le dimanche, se révèle ici : 135 postes début 2016, 112 en 2017 et bientôt 107.

Les grévistes ont lancé une pétition de soutien sur change.org.

Des avocats en grève illimitée à Nice !

Pourtant peu réputés comme revendicatifs, des avocats sont en grève illimitée depuis cinq jours à Nice7

Ils protestent contre la réforme de la justice et souhaitent même un blocage total, pour étendre le mouvement au niveau national8.

C’est l’ouverture d’un nouveau front; il ne faut pas forcément s’attendre à de la solidarité de classe entre les avocats et le reste du mouvement des travailleurs, mais c’est un signe de mécontentement qui participe à convaincre d’autres personnes de rejoindre le mouvement.

L’effigie de Macron pendue et brûlée par des manifestants à Nantes

Même si les problèmes actuels ne sont pas dus à la personne du président et qu’il ne faut pas se focaliser sur lui, les manifestants nantais, rassemblant étudiants et cheminots, ont pendu et brûlé un mannequin à l’effigie du président9. Cette manifestation symbolique mais plutôt folklorique n’en a pas moins ému les députés LREM, pourtant partisans de la plus grande violence sociale.

Expulsion des zadistes à Notre-Dame des Landes

2500 gendarmes, des journalistes interdits sur zone, des images fournies par les forces de l’ordre, l’opération d’évacuation de la ZAD commencée en pleine nuit semble s’être soldée par l’expulsion de 10 personnes10 et la destruction de quelques bâtiments. En voulant satisfaire les franges les plus réactionnaires de son électorat, le gouvernement a surtout encore provoqué des manifestations de soutien ce soir et dans toute la France11.

Il est encore un peu tôt pour y voir clair : l’information contrôlée par  le ministère de l’intérieur n’est pas objective; de nombreuses photos circulent sur les réseaux (suivez @ZAD_NDDL pour plus d’infos)

  1. https://www.bcg.com/publications/2017/transportation-travel-tourism-2017-european-railway-performance-index.aspx
  2. https://fr.statista.com/statistiques/483996/qualite-reseau-train-pays-monde/
  3. http://www.liberation.fr/france/2018/04/09/la-plus-grande-gare-d-europe-qui-fait-la-greve-tous-les-jours-c-est-un-symbole_1642148
  4. https://www.challenges.fr/economie/vers-une-introduction-en-bourse-de-la-francaise-des-jeux_579359
  5. http://www.revolutionpermanente.fr/A-Lille-2-la-police-gaze-etudiants-et-cheminots-dont-des-enfants-mobilises-contre-les-attaques-de
  6. http://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/torcy-en-greve-les-employes-des-mediatheques-reclament-des-postes-31-03-2018-7639587.php
  7. https://www.20minutes.fr/nice/2251851-20180409-nice-cheminots-robe-noire-avocats-greve-illimitee-depuis-cinq-jours
  8. https://www.francebleu.fr/infos/societe/greve-des-avocats-nous-voulons-un-blocage-total-assure-le-batonnier-de-nice-1523007291
  9. https://www.vosgesmatin.fr/actualite/2018/04/08/un-mannequin-de-macron-pendu-et-brule-choque
  10. http://www.lejdd.fr/societe/notre-dame-des-landes-operation-en-cours-pour-expulser-les-zadistes-les-plus-radicaux-3621581
  11. https://www.francetvinfo.fr/politique/notre-dame-des-landes/notre-dame-des-landes-les-forces-de-l-ordre-ont-commence-a-evacuer-les-zadistes-suivez-notre-direct_2696998.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *