Journal de lutte, 14 avril 2018

De nouvelles opérations militaires à prévoir sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes

Malgré l’abandon de l’intervention militaire sur la ZAD selon la communication officielle de l’Etat, on peut craindre de nouvelles opérations durant les jours à venir.1 De nouveaux tirs de grenade lacrymogènes ont eu lieu dans la matinée de samedi, et ces agissements risquent peut-être de s’intensifier dans les prochaines heures/jours. L’Etat semble avoir du mal à accepter se défaite de la semaine passée, malgré le ratio militaires/zadistes largement en sa faveur. Un appel à converger vers la ZAD ce dimanche a été lancé et devrait être suivi par de nombreux-ses militant-e-s de toute la France.2 Par ailleurs, de nombreuses manifestations de soutien à la ZAD de NDDL sont prévues partout dans le pays, faisant ainsi suite aux différentes mobilisations du début de semaine, au début de l’intervention des forces de l’ordre sur le site. Vous pouvez retrouver des infos de la ZAD très fréquemment mises à jour sur le site de ses habitant-e-s : zad.nadir.org qui comprend un agenda des différents événements, un suivi régulier (au moins toutes les heures voir plus) de l’actualité de la ZAD  etc …

De nombreuses manifestations dans toute la France

A l’appel de nombreux syndicats et partis, de nombreuses manifestations contre le gouvernement Macron et des actions de soutien à la ZAD ont eu lieu un peu partout cet après-midi: Nantes, Marseille, Montpellier, Lille, pour n’en citer que quelques unes, et on rassemblée plusieurs dizaines de milliers de personnes.

À Nantes en particulier, la situation semble très tendue, avec beaucoup d’intervention des forces de l’ordre, des nuages de gaz lacrymo, et un gigantesque nassage.

Grève des cheminots jusqu’à dimanche matin

La grève perlée continue, et pour l’instant, aucune négociation n’a lieu: le gouvernement répète ses contre-vérités à qui veut l’entendre, et devrait procéder mardi 17 à un vote sur sa réforme ferroviaire dans une assemblée complétement soumise à son bon vouloir.

Les syndicats ont demandé, dans un communiqué commun entre CGT, Unsa, SUD et CFDT, l’arrêt de la procédure parlementaire pour ouvrir de véritables négociations, ce n’est pas à l’ordre du jour du pouvoir. Souhaitons que les syndicats n’aient pas à payer cher la stratégie des grèves partielles. Elles n’attirent pas ou en tout cas ne retiennent pas beaucoup l’attention des médias (ce qui, hélas, joue un rôle important dans la réussite de la mobilisation) qui en parlent d’autant moins que l’actualité est chargée par ailleurs.

SUD appelle de son côté à une grève générale à partir du 19 avril :

D’autre part, selon les chiffres partiels (et partiaux) de la SNCF, le pourcentage de grévistes serait en diminution, à 22%. Les trafics annoncés sont proches de la normale, en sachant toutefois qu’ils tiennent compte des remplacements par des bus sur certaines lignes régionales. La SNCF fait également rouler des cadres de réserve pour remplacer les conducteurs, ce qui fait relativiser les discours, entendus ça et là, sur des syndicats tout-puissants et faisant régner ses propres lois dans l’entreprise. Cette propagande idiote (héritière en droite ligne des racontars de droite sur le financement des syndicats par Moscou du temps de la guerre froide) est démentie par les faits. C’est bien la direction qui a la main sur le fonctionnement de l’entreprise et les problèmes qu’elle peut connaître son dus à son incompétence, non au statut des cheminots.

Des mouvements étudiants qui durent

Selon un dernier décompte du ministère, les universités bloquées sont au nombres de quatre, soit Toulouse, Montpellier, Rennes 2 et Paris 8. Dans les faits, de nombreuses autres sont perturbées, comme en témoigne ce visuel :

Du côté du gouvernement, la stratégie est la même que pour la SNCF: nier les problèmes, parler de négociations et n’écouter personne, et quand la colère monte trop et fait des dégâts, condamner l’infiltration de l’extrême-gauche.

Les lycéens, malgré les actions de jeudi, ne sont pas vraiment rentrés dans la mobilisation, comme l’explique un article de France-Info. Mobilisés par le bac qui approche, dépendants financièrement de leurs parents, et surtout, individualisés par le système de ParcourSup, où les notes de terminale vont être déterminante pour la suite de leur parcours, ils peinent à se mobiliser.

Réforme constitutionnelle : plus de précisions disponibles ?

Un article du Monde3http://www.lemonde.fr/politique/article/2018/04/14/le-plan-de-macron-pour-reduire-les-pouvoirs-du-parlement_5285351_823448.html4 parle d’une réduction des pouvoirs du parlement; après la proposition de loi du groupe LR pour réduire le droit de grève à sa plus simple expression, cette initiative fait sens.

  1. http://abonnes.lemonde.fr/planete/article/2018/04/14/notre-dame-des-landes-veillee-d-armes-dans-la-zad-avant-des-manifestations_5285526_3244.html
  2. https://zad.nadir.org/spip.php?article5516

About twoinou_

twoinou@protonmail.com

View all posts by twoinou_ →