Journal de lutte, 10 mai 2018

Nouvelle attaque fasciste contre un campus occupé

En fin de matinée, une association de fait entre l’Action Française, la Cocarde Etudiante ainsi que des militant-es Les Républicains ou des étudiant-es antibloqueur-ses non encarté-es1, s’est attaquée à l’occupation du campus de Malesherbes de l’université Paris 4, occupé depuis plusieurs semaines par les étudiant-es mobilisé-es contre la loi ORE. La vingtaine de militant-es d’extrême droite s’était d’abord dirigée vers le campus de Clignancourt devant lequel elle s’est retrouvée bloquée dehors, avant de se replier sur le site de Malesherbes. Ces dernier-ères ont blessé un étudiant lors de leur opération – hospitalisé à l’heure actuelle-, récupérant par la même occasion du matériel militant – une banderole notamment, avec laquelle iels ont fièrement posé après leur attaque. Iels ont également occasionné de nombreux dégâts matériels sur les lieux et volé des téléphones portables et ordinateurs. Face à ces menaces physiques, les occupant-es – pacifiques – ont évacué les lieux.2 Il semblerait que plusieurs assaillant-es aient été interpellé-es sur les lieux par des forces de l’ordre présentes non loin.[/note]https://twitter.com/TristanGldbn/status/994569676293394433[/note] Cette action coordonnée par des groupuscules fascistes intervient après leur rassemblement hier à Paris3 qui a notamment rassemblé des ex-gudards et membres du Bastion Social.

SNCF : AG intergares du 9 mai

Le site de la Tendance Claire du NPA publie dans une brève un compte rendu de l’AG Intergare qui s’est tenue le 9 mai. Cette AG a notamment abordé le sujet de la journée sans cheminot du 14 mai et la journée d’action dans le service public du 22 mai.

Grève des agent-es des catacombes de Paris

Alors que les analyses médiatiques polarisent leurs critiques du mouvement social autour des cheminot-es ou des étudiant-es, nombreux sont les secteurs professionnels peu médiatisés mais où les travailleur-ses s’opposent également aux pressions managériales, au manque de personnel et à la dégradation de leurs conditions quotidiennes de travail. Depuis le 3 mai, les agent-es des catacombes de Paris sont en grève, occasionnant de ce fait la fermeture de celles-ci.4 Iels revendiquent un recrutement immédiat de personnel, du matériel fonctionnel pour travailler, la récupération de RTT perdus l’année dernière, l’augmentation de leur prime de risques ainsi qu’un meilleur traitement des agent-es pas l’encadrement.5 La direction  des Musées de Paris a refusé de rencontrer les grévistes et de prendre leurs revendications légitimes en appelant même les agent-es des autres musées de la ville à contester la grève des catacombes. Un rassemblement est prévu pour les soutenir demain à midi sur la place Denfert Rochereau à Paris.6

Rassemblement demain en mémoire de Isamïl Deh

Lundi 30 avril, alors qu’il tentait d’échapper à un contrôle d’identité par la police devant le château de Versailles car sans-papiers et interdit de travailler, Isamïl Deh a été percuté par une voiture des forces de l’ordre. Il est décédé le lendemain à l’hôpital. Selon la version officielle, il aurait été renversé par accident, une thèse qui entre en opposition avec les déclarations des témoins sur place qui expliquent qu’après avoir été percuté, Isamïl a ensuite été frappé au sol par les policiers. C’est une nouvelle illustration de la violente répression policière à l’encontre des sans-papiers et des personnes migrantes, qui reste d’ailleurs très souvent impunie. Des collectifs de sans-papiers, du COPAF et la Marche des Solidarités ont appelé à un rassemblement en sa mémoire demain, vendredi 11 mai à 17h.7

Grève des salariés de Cabaro, transport par bus, dans l’Oise

Une intersyndicale conteste les primes décidées par la direction et a donc décidé de se lancer dans une grève perlée sur le long terme8. La grève s’annonce très suivie et est prévue pour durer du 14 mai au 29 juin. D’après l’intersyndicale, le dialogue social est rompu depuis les ordonnances Macron, avec une direction qui refuse de négocier. D’autre part, des primes prévues ne sont toujours pas appliquées, motivant les salariés à se tourner vers les prud’hommes.

Grève aux impôts à Perpignan, reconduite mi-mai

Les salariés du centre des finances publiques ont décidé lors de l’AG de reconduire le mouvement de grève pour 3 jour du 13 au 17 mai9. À ce sujet vous pouvez voir la page de la CGT (http://www.dgfip.cgt.fr/66/) et sa page Facebook : https://www.facebook.com/CGT-Finances-Publiques-66-280972808903362/

  1. https://twitter.com/angrywitch_/status/994556445839560704
  2. https://twitter.com/syndicat_ageps/status/994543796300984320
  3. https://twitter.com/guillaumekrempp/status/994281417369640960?s=21
  4. https://twitter.com/parismusees/status/994109141756076032
  5. https://twitter.com/manuballista/status/994443424681136128
  6. https://www.facebook.com/events/1243147802489414/
  7. https://paris-luttes.info/rassemblement-vendredi-11-mai-17h-10196
  8. http://www.courrier-picard.fr/108840/article/2018-05-09/greve-dun-mois-dans-les-transports-cabaro-dans-loise
  9. https://www.lindependant.fr/2018/05/09/perpignan-la-greve-aux-impots-reconduite-les-14-15-et-17-mai,3987760.php

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *