Journal de lutte, 16 mai 2018

Rassemblement national des dockers en soutien de Lorient

Une grève nationale des dockers en soutien aux 10 dockers de Lorient sans travail, faute d’un accord entre la SEM et les syndicats, a donné lieu à un rassemblement à Lorient, ce matin1.  Environ 250 dockers venus de toute la France étaient sur place, ce qui montre que le mouvement est bien suivi.

Loi ORE : Manifestations à Paris, à Lyon …

Le 3 mai, dans un communiqué, l’interfédérale regroupant les organisations syndicales enseignantes, étudiantes et lycéennes – FERC-CGT, FNEC-FP FO, FSU, SUD éducation, SUNDEP, Solidaires étudiant-e-s, Unef, UNL, UNL-SD, SGL, FIDL, ASES, SLU – avait appelé ce mercredi à une large journée de mobilisation.2 Plusieurs milliers d’étudiant-es francilien-nes ont une nouvelle fois défilé dans la rue pour témoigner de leur opposition à la loi ORE. Pendant ce temps, la présidence de l’université de Nanterre a tenté de débloquer l’occupation qui dure en ses murs depuis plusieurs semaines et la première répression policière violente sur ce campus.3 Plutôt que de prendre en compte les revendications étudiantes, les universités cherchent à saboter le mouvement en fuyant la confrontation et en employant la force ou la perfidie pour faire taire la mobilisation universitaire. D’autres manifestations étaient prévues ailleurs en France, notamment à Lyon4 où la mobilisation s’est renforcée depuis quelques jours avec l’annulation de partiels à Lyon 2. Après avoir convergé sous la pluie vers le centre-cille, les manifestant-es ont été nassé-es par la police sans raison.

Grève étudiante et blocage des examens

Tandis que la ministre tente tous les coups bas médiatiques pour saborder la mobilisation étudiante, celle-ci s’emploie pour empêcher les examens de se tenir et enrayer la machine administrative. La première solution est de bloquer physiquement les partiels comme cela s’est passé depuis le début de semaine à Lyon, Paris 8, Marseille, Rennes (à l’IEP) ou encore Nantes (nous mentionnions certaines de ses actions dans le journal de lutte d’hier). Le blocage est d’autant plus difficile que les universités ont tendance à délocaliser les examens hors du campus, sortant les étudiant-es de leur cadre habituel d’études, sectionnant la mobilisation par le simple éloignement géographique. Par ailleurs des occupations/blocages durent toujours malgré la répression policière, largement employée par l’administration pour casser les blocages. Ce matin, les étudiant-es niçois-es ont occupé la présidence de l’université.5 Mais il existe une seconde solution : la grève étudiante. Les étudiant-es de Paris 1 ont d’ailleurs plébiscité cette option, plusieurs partiels étant été annulés par le vote d’une large majorité d’étudiant-es : philo, histoire, communication, etc …6 Même schéma aujourd’hui à Nantes où le personnel de l’université était absolument débordé par la contestation de la tenue des partiels par les étudiant-es.7 La mobilisation ne faiblit pas et pour cause : les algorithmes locaux de classement utilisés par les établissements, en remplacement de l’ancien algorithme national APB, ne seront pas publiés. Cette dérogation à la loi numérique de 2016 induit une nouvelle injustice pour tou-tes les candidat-es qui n’auront aucune information sur les délibérations.8

Menace pour l’occupation du McDo de Gare de l’Est

Depuis ce matin, les salarié-es grévistes du McDo Magenta ont été enfermé-es à l’intérieur des locaux qu’iels occupent depuis plusieurs jours et qui était devenu l’un des centres du mouvement social en quelques jours, notamment par la symbolique de cette occupation. Si les grévistes sortent, l’occupation sera perdue. Un appel à convergence a donc été lancé par les occupant-es pour tou-tes leurs sympathisant-es pour permettre de continuer l’occupation. Une caisse de lutte est en ligne pour les soutenir et a déjà récolté presque 1500€.

Procès en appel pour les policiers de l’affaire du 8 juillet 2009

Dans un contexte répressif très tendu dans lequel les forces de l’ordre usent abondamment de la violence envers les manifestant-es, qu’iels soient étudiant-es, cheminot-es ou travailleur-ses, le procès en appel des policiers de l’affaire du 8 juillet 2009. Le collectif Huit juillet s’est créé après l’attaque de policiers le 8 juillet 2009, occasionnant la perte d’un oeil pour l’une d’entre elles. L’intervention des forces de l’ordre avait pour objectif d’expulser les occupant-es d’une clinique abandonnée à Montreuil. Ce lieu était devenu un lieu collectif qui organisait de nombreuses activités, notamment culturelles ou alimentaires, pour permettre aux plus précaires de s’organiser face au mal-logement et à la fermeté des institutions à ce sujet.9 Les policiers avaient été condamnés en 2016 par le Tribunal de Grande Instance de Bobigny, mais ils ont fait appel de la décision.10 Le nouveau jugement commençait aujourd’hui jusqu’à vendredi, expliquant le rassemblement aujourd’hui.

L’avis du tribunal n’entame pas la détermination des grévistes de Vélib’

Malgré l’avis rendu lundi sur l’illégalité de la grève, les salariés du gestionnaire du service public Vélib’ ont décidés de continuer la grève11. Les revendications demeurent les même. Elles mettent relief un exemple concret de privatisation comme ce qui pourrait nous attendre à la SNCF. Et là, il ne s’agit encore que d’une reprise d’un parc de vélo, pour une ville au bout de 10 ans ! On peut tout à fait imaginer ce qui se passerait lors du changement de concession d’une région ferroviaire au bout de 25 ans d’exploitation: retards monstrueux, chantage à l’emploi du sortant, pannes diverses, et bien sûr, aucune garantie d’aucune sorte contre le dépôt de bilan intempestif.

La ministre des transports en déplacement à Toulouse

L’ancienne directrice de la stratégie de la SNCF, devenue ministre des transports, Elizabeth Borne, se déplace « en région », à Toulouse, jeudi 17 mai12. Elle sera bien accueillie par une manifestation des cheminots devant l’École Nationale de l’Aviation Civile, qu’elle devrait visiter; la CGT, Solidaires, Sud, et FSU appellent à un rassemblement demain à 18 heures, boulevard Carnot, devant le monument aux morts. On y attend également des étudiants en grève de l’université du Mirail.

La répression reprend à la ZAD : les occupants appellent à se mobiliser

Le gouvernement continue le harcèlement policier des occupants13 très probablement dés demain matin. Le compte @ZAD_NDDL a twitté ce matin cet appel à venir sur place:

Une revue presse quotidienne

Nous ne sommes pas les seuls à couvrir l’actualité du mouvement social, Jean-Marc B nous mentionne régulièrement dans sa revue d’actualité sur son blog Mediapart qui balaye les différents sujets de l’actualité quotidienne. Une source intéressante sur laquelle faire un tour pour se renseigner sur de nombreuses thématiques.

  1. https://www.ouest-france.fr/bretagne/lorient-56100/lorient-dockers-en-greve-les-forces-de-l-ordre-deja-presentes-5762202
  2. https://paris.demosphere.eu/rv/62096
  3. https://twitter.com/NTR_VNR/status/996752794634899456
  4. https://rebellyon.info/Appel-a-une-journee-de-mobilisation-19188
  5. https://twitter.com/ptf06/status/996747763365883904
  6. https://twitter.com/revliott/status/996290861032988672
  7. https://twitter.com/UnivNantesLutte/status/996768206961377280
  8. http://abonnes.lemonde.fr/campus/article/2018/05/15/parcoursup-le-secret-des-deliberations-sera-maintenu_5299363_4401467.html
  9. https://collectif8juillet.wordpress.com/2009/07/09/chasse-a-lopposant-a-montreuil-la-police-vise-la-tete-un-manifestant-perd-un-oeil-cip-idf/
  10. https://collectif8juillet.wordpress.com/2016/12/16/violence-en-reunion-par-des-policiers-armes-de-flashball-les-juges-confirment/
  11. http://www.lemonde.fr/entreprises/article/2018/05/14/velib-la-greve-des-salaries-est-illicite-selon-la-justice_5298911_1656994.html
  12. https://www.ladepeche.fr/article/2018/05/16/2798927-manifestation-pour-la-venue-d-elisabeth-borne-a-toulouse.html
  13. https://www.20minutes.fr/nantes/2272311-20180516-dame-landes-reprise-probable-expulsions-jeudi-matin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *