Journal de lutte, 17 mai 2018

Notre-Dame des Landes: les opérations de police ont repris…

…mais depuis le début, il faut dire qu’elles n’avaient pas vraiment cessé. Mensonges, fausses promesses, piège administratif et bureaucratique, rien n’est épargné aux résidents de la ZAD pour leur faire payer le prix politique de l’abandon du projet. Aujourd’hui plus que jamais, l’appareil d’État semble vouloir exercer une véritable vengeance à l’égard de ceux qui l’ont fait reculer dans sa marche en avant vers toujours plus de béton et de kérosène. Aucun gaspillage d’argent public, dans cette opération militaire qui coûte déjà des millions ne paraît trop important pour que le président et son gouvernement puisse faire étalage de sa puissance, et ainsi caresser l’électorat réactionnaire dans le sens du poil.

Pendant le temps qu’il tabasse, matraque, gaze et détruit, le gouvernement ne se gène pas pour s’approprier l’histoire des mouvements populaire et en faire de la vitrine, comme en témoigne cette exposition du mai 68 organisée Place Royale par la ville de Nantes.

Il a fallu faire venir 2000 hommes, des fourgons, des véhicules blindés, des engins de travaux publics, pour détruire des cabanes1. La seule urgence dans le pays était donc d’expulser violemment ceux dont on a pourtant reconnu qu’ils s’étaient opposés de manière utile au bétonnage de la zone.

Toute la journée le compte twitter de la ZAD a publié des images et des vidéos montrant cette destruction:

Attirés par le gain, les entrepreneurs en démolition ont envoyé des travailleurs masqués – sinistre rappel des bourreaux – dans des véhicules et des engins anonymisés.

En réaction, les zadistes appellent à de nombreux rassemblements dans toute la France, ainsi qu’à un rassemblement sur Nantes ce week-end.

SNCF : reprise de la grève pour deux jours

La grève reprend pour deux jours et donne lieu à des chiffres toujours soutenus, et une diminution du trafic conséquente.

Le gouvernement tente de briser l’unité syndicale en accordant quelques miettes

On a appris que certains syndicats (CFDT, Unsa…) ont négocié quelques miettes avec le gouvernement2. Le grand projet de privatisation ne pourra se faire qu’avec ce morcellement et c’est un projet à part entière pour le gouvernement – la fin de l’embauche au statut n’a pas d’autre but que de détruire les syndicats en créant des conditions de travail différentes pour des gens qui exercent le même métier.

Loi ORE : annulation des examens à Rennes

Levés à l’aube, des étudiants de Rennes 2 ont barricadé les entrées et ont pu empêcher les examens d’avoir lieu3. Cette annulation vient s’ajouter à celles des jours précédents, construisant une situation que l’administration va avoir de plus en plus de mal à gérer. En effet, ses moyens en personnel sont limités,  le calendrier est serré, et toute désorganisation dans ce contexte peut vite tourner à la pagaille complète.

D’ailleurs la direction de l’université n’a pas manqué de verser des larmes amères et de proférer des accusations envers des « individus cagoulés », « extérieur à l’établissement », et en promettant d’organiser prochainement de nouvelles épreuves.

ParcourSup : chronique d’une catastrophe annoncée

Alors que la date fatidique de la sortie des résultats s’annonce, le ministère commence à sortir les arguments pour se préparer à la crise: il prévoit déjà que plus de 270 000 étudiants (sur environ 800 000) n’auront pas d’affectation et devront attendre près d’un mois pour en savoir plus4. Il est à prévoir que l’ampleur de la catastrophe dépasse de beaucoup les prévisions les plus pessimistes.

Lien utile avec beaucoup d’information sur les mouvements en cours

Il parle de nous depuis bientôt un mois, nous vous rappelons l’adresse du Blog de Jean-Marc B.

  1. http://www.liberation.fr/france/2018/05/17/notre-dame-des-landes-une-nouvelle-operation-d-expulsion-a-commence_1650664
  2. http://www.lemonde.fr/economie/article/2018/05/17/sncf-le-gouvernement-ouvre-une-voie-etroite-aux-syndicats_5300366_3234.html
  3. https://www.francebleu.fr/infos/education/des-etudiants-devant-rennes-2-pour-empecher-les-examens-d-avoir-lieu-1526534065
  4. http://etudiant.aujourdhui.fr/etudiant/info/parcoursup-les-derniers-ajustements-de-la-plateforme-avant-les-premieres-reponses-le-22-mai.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *